La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Crise économique et humanitaire en Calaisis

Lettre de la CGT Port et Docks au ministre des Transports, de la Mer et de la Pêche

mercredi 17 février 2016 , par Alessandro Vitagliano

Voici la lettre écrite par Fédération Nationale des Ports et Docks CGT sur une initiative commune du syndicat CGT du port et du syndicat des dockers de Calais. Ils demandent de toute urgence au gouvernement français, à la région et à la ville de Calais d’agir et offrir des moyens humains et matériels plutôt que de faire appel à l’arsenal répressif pire, à l’armée.

Montreuil, le 03 février 2016

Objet : Crise économique et humanitaire en Calaisis

Monsieur le Ministre,
Les habitants de Calais et les acteurs économiques subissent les répercussions d’ une situation internationale de guerre et de déstabilisation, notamment, de la Lybie, de la Syrie, de l’ Irak, ...
Cette crise de « guerre », les gouvernements français successifs en sont aussi responsables.
La Fédération Nationale des Ports et Docks C.G.T. condamne l’action de guerre menée par l’OTAN et reste porteuse d’options politiques menées par l’ONU et les peuples concernés, avec pour objectif l’amitié entre les peuples avec un développement social et économique de ces pays qui seront les gages d’une paix mondiale durable avec des zones géopolitiques stabilisées.
Les décisions « pansements » prises par les gouvernements depuis plus de 10 ans n’ont jamais apporté de réponse à cette crise migratoire. La pire fut la fermeture de Sangatte et l’apparition de la Jungle !
La position de l’Union Européenne et de la Grande-Bretagne y sont pour beaucoup, car les migrants en Calaisis ne souhaitent pas s’établir en France, mais sont en attente pour rejoindre le Royaume-Uni qui se défausse sur cette ville du nord.
Pourtant les solutions existent. Loin de rentrer dans le jeu de la stigmatisation des migrants qui seraient des vecteurs de violence et d’insécurité, il n’en demeure pas moins que la violence sociale et la détresse humaine placent les migrants dans une« solution de survie inhumaine ».
Il est donc urgent que l’Europe et la France se mobilisent avec le Haut-Commissariat aux Réfugiés de l’ONU pour organiser une zone sécurisée d’accueil et d’ hébergement pour les migrants au sein de laquelle ils pourraient effectuer les démarches administratives, se loger, se soigner, manger et construire un avenir en
Europe et dans le Monde.
Aujourd’hui leur désespoir les pousse à mener des actions contre productives les isolant et les stigmatisant.
Forte de nos va leurs de paix et d’entraide entre les peuples, la Fédération Nationale des Ports et Docks CGT demande de toute urgence au gouvernement français, la région, la ville de Cala is d’agir et offrir des moyens humains et matériels plutôt que de faire appel à l’arsenal répressif pire, à l’armée ! !

OUI à la SECURITE et au VIVRE ENSEMBLE, mais pour TOUS !

Cette situation d’abandon génère des tensions sociales fortes et font exploser la surenchère raciste et les pratiques de lynchage et d’exclusion.
La CGT Ports et Docks tant par le biais de ses syndicats portuaires en Calaisis que la Fédération dénonce avec fermeté l’ instrumentalisation politicienne de cette crise par les organisations de droite et de l’extrême-droite.
L’activité économique du Port est aussi victime de la non action du gouvernement.
A ce jour, nous n’avons aucune certitude concrète quant au déroulement des opérations portuaires sur la sécurité des biens et des personnes.
A l’ inverse du développement de l’ activité du port tel qu’envisagé et apportant une bouffée d’oxygène pour l’ensemble des travailleurs dans un contexte économique de crise, le Ministère de l’Intérieur refuse le démarrage du ferroutage Boulou/Calais pour une durée indéterminée.
Cette décision n’ est pas acceptable pour notre organisation et attendons, dans les plus brefs délais, des éléments concrets permettant de rassurer la communauté portuaire et tout particulièrement les travailleurs portuaires pour leurs emplois et leur avenir. La Fédération Nationale des Ports et Docks CGT, le syndicat CGT de la CCl ainsi que le syndicat CGT des Dockers, vous demandent de toute urgence, dans l’ intérêt du port de Calais de :

  • Sécuriser le port dans l’ intérêt de ses travailleurs, de son activité et son développement.
  • Permettre le lancement du ferroutage de remorques non accompagnées (Boulou/Calais) avant le 15 février 2016.
  • Assurer la continuité de tous les projets en cours, trafics des croisières 40 000 passagers et le commencement du projet 2015.

Convaincus que vous porterez une attention particulière à notre courrier qui, au-delà de nos demandes, vous alert e sur la tension extrême sur Calais qui, sans solution risque de dégénérer présageant le pire.
Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de nos sincères salutations.

Copie à :
+L’UPF
+ L’UNIM
+ Confédération Générale du Travail

Fédération Nationale des Ports et Docks CGT
Le Secrétaire Générale
T. HAUTBOIS