La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches
  • Retraites
    L’heure est à la mobilisation ! ›››

    Catherine Perret, dirigeante CGT, revient sur la réunion multilatérale qui se déroulait ce mercredi 10 octobre, lors de laquelle Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire à la réforme des retraites, a présenté le bilan de la première phase de concertation sur la réforme systémique des retraites. Lire aussi le communiqué de la CGT « Quand c’est flou… c’est qu’il y a un loup ! (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Mouvement social
    Tous dans la rue le 9 octobre ! ›››

    Retrouvez l’ensemble des rendez-vous (heure et lieu) dans votre département sur la carte ci-dessous (mise à jour régulièrement au fil des informations remontées). !function(e,t,n,s)var i="InfogramEmbeds",o=e.getElementsByTagName(t)[0],d=/^http:/.test(e.location) ?"http:" :"https:" ;if(/^\/2/.test(s)&&(s=d+s),window[i]&&window[i].initialized)window[i].process&&window[i].process() ;else if(!e.getElementById(n))var (...)
    Voir tout le texte ›››

  • Les retraités ont frappé à la porte de l’Assemblée nationale ›››

    Ils sont venus ils sont tous là. Les 250 délégués de retraités venus de la quasi-totalité des départements s’étaient donnés rendez-vous à la Bourse du travail de Paris pour un débat avec les représentants des 9 organisations de retraités, avant de partir pour l’Assemblée nationale et après un arrêt Place de la République. Voir l’article complet sur le site de (...)
    Voir tout le texte ›››

  • Produits dangereux, tous concernés ? ›››

    Qui est concerné, quelle est la stratégie patronale, quels sont les enjeux de santé publique, quelle responsabilité des employeurs et quelle stratégie syndicale et leviers d’intervention. Jérôme Vivenza, dirigeant de la CGT nous présente l’initiative confédérale sur le sujet qui a eu lieu le 3 octobre à Montreuil....
    Voir tout le texte ›››
  • Discrimination syndicale
    Stop à l’acharnement de la ville de Paris contre Christian et Jean-Jacques ! ›››

    Face à l’acharnement disciplinaire dont sont victimes Christian Garnier et Jean-Jacques Picot, deux agents de la mairie de Paris récemment mis à la retraite d’office par la secrétaire générale de la ville, la CGT appelle les salariés et agents publics, les Parisiennes et Parisiens, à apporter leur contribution et leur soutien pour que ces derniers restent dans les effectifs de la ville de Paris. La secrétaire générale de la ville de Paris vient de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Intelligence artificielle
    La CGT organise un colloque le 6 novembre ›››

    Le mardi 6 novembre 2018, le Collectif confédéral « Recherche » organise un évènement intitulé « Où va l’intelligence artificielle ? » sur les impacts, enjeux et perspectives de l’IA, notamment en termes de travail, d’emploi et de maitrise scientifique et publique. Ces dernières années, les progrès de l’IA ont été spectaculaires. Par l’intermédiaire d’un algorithme, et avec la mobilisation exponentielle des données (big data), l’IA va transformer nos (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Retraites
    Réforme des retraites 2019 : ce n’est pas forcément mieux ailleurs ! ›››

    La réforme des retraites est envisagée pour le premier semestre 2019. La concertation entre le gouvernement et les syndicats a débuté en mai. Le gouvernement veut baisser la part de la richesse consacrée aux pensions en s’inspirant de ce qui se fait dans d’autres pays d’Europe. Réforme notionnelle, réforme à points, quelles luttes les syndicats progressistes européens mènent-ils ? La CGT organisait un colloque CGT-Europe à Montreuil le 26 septembre 2018. (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Indecosa CGT
    La face cachée des produits que nous consommons ›››

    Travail forcé, travail des enfants : Indecosa CGT organise un colloque européen sur ce sujet le 4 octobre 2018 à la CGT à Montreuil. Au programme : l’exploitation des enfants un phénomène mondial et une reflexion sur les mesures à prendre pour contraindre les multinationales à respecter leurs engagements en matière de Responsabilité sociale des (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Moyen-Orient
    Une lettre intersyndicale pour la libération d’un militant iranien ›››

    Suite à la lourde condamnation subie par Mohammed Habibi du fait de ses activités syndicales, 5 organisations syndicales françaises ont rédigé, le 14 septembre dernier, un courrier à l’ayatollah Sayed Ali Khamenei pour demander sa libération immédiate. Nous vous la reproduisons ci-dessous. Monsieur le Guide suprême, Les organisations syndicales françaises CFDT, CGT, FSU, Solidaires et Unsa attirent votre attention dur la situation de Mohammed (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Hôtels de prestige et économiques
    La "Fashion Week" ne doit pas faire oublier les employé.e.s des hôtels de luxe ›››

    La Cgt Hôtel de prestige et économiques a décidé d’une action pour rappeler, à l’occasion de la Fashion Week qui commence ce lundi, que les personnels « invisibles » des hôtels de luxe travaillent dans des conditions difficiles et dégradées. A tel point que l’hôtellerie peine désormais à recruter, tant ce secteur a usé et abusé de la sous-traitance, du non respect du droit du travail et d’un moins disant scandaleux en terme de salaires... Les deux (...)
    Voir tout le texte ›››
  • International
    Un appel pour la fin des exactions perpétrées contre le peuple Yéménite ›››

    Alors que le groupe d’experts des Nations unies, chargé d’enquêter sur les atteintes aux droits de l’homme au Yémen, reçoit un accueil favorable de la part des forces démocratiques et des organisations internationales de défense des droits de l’homme, certains gouvernements du Golfe, à l’instar de l’Arabie Saoudite et des Émirats arabes unis, ont essayé de porter atteinte au président du Groupe d’expert, Kamel Jendoubi, afin de discréditer le contenu du (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Métallurgie
    Victoire aux élections professionnelles pour le jeune syndicat CGT "Vendée Mécanique Industrie" ›››

    La CGT est fière de la victoire de la liste CGT lors des élections professionnelles qui se sont déroulées dans l’entreprise Vendée Mécanique Industrie, le 5 juillet dernier. Une victoire qui en appelle d’autres …. Lors des dernières élections professionnelles, qui se sont déroulées le 5 juillet dernier dans l’entreprise Vendée Mécanique Industrie, spécialisée dans les domaines de la conception, fabrication et installation de solution de mélange pour les (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Banque
    La vision rétrograde du dialogue social chez LCL ›››

    Alors que la direction de LCL, dans la lignée des ordonnances Macron, a décidé de réduire drastiquement les moyens humains et financiers des instances représentatives du personnel, la CGT s’insurge des effets néfastes qu’entraîneraient de telles pratiques pour les travailleurs. La direction de l’entreprise LCL a engagé une négociation sur le dialogue social, où les élections professionnelles pour la mise en place des CSE se profilent à l’horizon 2019. (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Fonction publique
    Réduire le nombre de douaniers, c’est cautionner le trafic d’animaux ›››

    Pour sa troisième semaine de sensibilisation à l’importance de ses métiers, la Cgt-Douanes met l’accent sur ses actions dans la lutte contre le trafic d’espèces animales menacées et protégées. Elle dénonce les choix de restrictions de postes et de budgets dans le cadre du rapport du Comité Action publique 2022, alors que ce trafic concerne près de 12 millions d’animaux et génère plus de 20 milliards d’euros au profit des organisations criminelles. (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Mobilisation nationale
    9 octobre : Ensemble à la conquête d’un autre avenir ›››

    Pourquoi se mobiliser le 9 octobre ? Nous avons posé la question aux organisations CGT, FO, Solidaires, FIDL, UNEF et UNL réunies à Montreuil en séance de préparation pour cette journée de mobilisation et de grève.
    Voir tout le texte ›››
  • Proche-Orient
    Pour la libération des syndicalistes détenus en Turquie ›››

    Les huit organisations syndicales françaises – CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA – représentantes des travailleurs en France, soutiennent les revendications des travailleurs du chantier du nouvel aéroport d’Istanbul et exigent la libération immédiate des travailleurs et syndicalistes détenus, ainsi que leur réintégration. Les conditions dans lesquelles les travailleurs du chantier du nouvel aéroport d’Istanbul effectuent leur (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Santé
    Plan Santé : arrêtez les effets de manche ! ›››

    Mireille Stivala, Secrétaire générale de la Fédération Santé, action sociale réagit à la présentation du Plan santé par Emmanuel Macron ce mardi 18 septembre. Regrettant le manque flagrant de concertation du gouvernement avec des représentants du secteur, elle dénonce un plan qui ne prend en compte ni les salariés ni les usagers et persiste dans l’aveuglement des politiques sur un secteur en crise grave, qui subit déjà depuis des années des (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Education
    Avec le gouvernement, plus d’élèves = moins d’enseignants ›››

    Les effectifs d’élèves augmentent, pas ceux des enseignants. Alors que le ministre de l’Éducation nationale vient d’annoncer la suppression de 1 800 postes de son ministère sur le budget 2019, la CGT dénonce ces coupes et exige un service public d’éducation nationale de qualité, avec la création de postes statutaires en nombres suffisant et le dégel du point d’indice. Les effectifs d’élèves du second degré sont en perpétuelle augmentation, que ce soit (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Métallurgie
    Contre la répression syndicale, la CGT fait reculer la direction de Bruder-Keller ›››

    Alors qu’une procédure de licenciement avait été entamée à l’encontre de Pascal, délégué syndical de l’entreprise Bruder-Keller, la direction a finalement cédé en l’annulant suite à l’action de la CGT. Pascal était délégué syndical CGT de Bruder-Keller, une entreprise de production de matériel de haute précision en tôlerie fine. Reconnu pour ses compétences, il a pourtant été la cible d’une procédure de licenciement de la part de la direction. Grâce à la (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Presse
    Le rapport Schwartz, ou la libéralisation de la distribution de la presse ›››

    Alors que le rapport Schwartz, rendu fin juillet au gouvernement, recommande notamment la fin du statut coopératif et solidaire de la distribution de la presse, la SGLCE-CGT conteste ce dernier, demandant le maintien de la loi Bichet, pour un système de distribution coopératif, égalitaire et démocratique de la presse. Ce rapport, commandé par le gouvernement et confié à Marc Schwartz, conseiller-maître à la Cour des comptes, préconise une (...)
    Voir tout le texte ›››

Asie

Les travailleurs du thé Darjeeling en lutte pour un salaire minimum décent

vendredi 10 août 2018

La CGT et la NTUI apportent leur soutien aux salariés des plantations de thé au Bengale occidental pour l’obtention d’un meilleur salaire minimum.

Avec la confédération syndicale NTUI (New Trade Union Initiative, confédération indienne la plus proche de la CGT), la CGT soutient les grévistes des plantations de thé au Bengale occidental qui fait suite à l’appel lancé par le Forum conjoint des syndicats (plateforme de tous les syndicats des régions des collines ainsi que des régions du Terai et de Douars) pour une grève de trois jours et des sit-in, à partir du 7 août 2018 à Siliguri, dans l’État du Bengale occidentale.

Les salariés rejettent l’offre arbitraire du gouvernement de cet État de 172 roupies (2,16 €) comme salaire journalier pour les plantations de thé. Le Forum a exigé un salaire minimum quotidien de 240 roupies (3,01 €), en plus de la fourniture des repas, du logement, des soins de santé et d’éducation, conformément aux dispositions de la loi de 1951 sur le travail dans les plantations.

Le comité consultatif sur le salaire minimum mis en place dans le cadre de la dernière ronde de négociations collectives dans l’industrie devait recommander un salaire minimum dans les deux ans suivant la dernière convention collective du 21 février 2015. Le comité, même après trois ans et demi et l’expiration dudit accord le 31 mars 2017, n’a pas encore soumis de proposition.

Le 1er janvier 2018, le gouvernement du Bengale occidental a annoncé arbitrairement, sans consultation avec les syndicats, une augmentation intérimaire des salaires de 17,50 roupies (0,22 €), augmentant les salaires de 132,50 roupies (1,66 €) à 150 roupies (1,88 €), que les employeurs ont rapidement appliquée. Il s’agissait d’un effort pour rompre la lutte menée par les syndicats constitutifs du Forum pour exiger un salaire minimum acceptable et décent.

Aujourd’hui, dans l’industrie, le prix moyen au kilo du thé Darjeeling, 200 roupies (2,51 €) en juin 2018, est nettement plus élevé que celui du thé des États du sud de l’Inde, qui se situe entre 130 et 150 roupies (entre 1,63 et 1,88 €), tandis que le salaire journalier des travailleurs des plantations de thé au Kerala est de 310 roupies (3,89 €), au Karnataka, de 263 roupies (3,30 €) et au Tamil Nadu, de 241 roupies (3,03 €). En outre, au Bengale occidental, le salaire minimum des travailleurs agricoles non qualifiés est de 295 roupies (3,70 €) et le salaire de la NREGA (National Rural Employment Guarantee Act, voir plus bas) est de 191 roupies (2,40 €) par jour, de sorte que la justification du salaire proposé n’est pas tout à fait arbitraire et dans l’intérêt exclusif des propriétaires de plantations de thé.

La CGT et NTUI soutiennent la demande du Forum pour un salaire minimum d’au moins 239 roupies (3,01 €), en plus de la fourniture des repas, du logement, des soins de santé et d’éducation, et appelle le gouvernement du Bengale occidental à notifier immédiatement cette demande et à la mettre en œuvre.

La CGT salue le courage et la détermination avec lesquels les travailleurs de Darjeeling et des Terai et Dooars ont manifesté par dizaines de milliers jusqu’à Siliguri pour exprimer leur protestation.

Qu’est-ce que la NREGA ?

La National Rural Employment Guarantee Act est une loi votée le 25 août 2005 en Inde et entrée en vigueur le 2 février 2006. Elle vise à offrir 100 jours de travail par an aux populations pauvres et rurales du pays. Cette loi et le programme associé induisent un budget de 7 milliards d’euros et touchent 140 millions de personnes. La loi a pour objectif de transférer des revenus aux populations les plus pauvres, mais également d’améliorer les infrastructures rurales déficientes, les travaux proposés étant essentiellement des travaux de construction. Le programme est cependant critiqué, notamment pour sa mauvaise gestion et la corruption importante qui détournent ces subsides.