La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le vendredi 3 février 2012

Le recul de l’âge légal du départ à la retraite est-il inéluctable ?



Il est normal de travailler plus longtemps puisqu’on vit plus vieux, nous dit-on.

Certes, l’espérance de vie augmente et c’est tant mieux. Encore que l’espérance
de vie « en bonne santé », c’est-à-dire sans incapacité, est beaucoup
plus faible que l’espérance de vie tout court. Et que les inégalités socioprofessionnelles
demeurent très fortes, puisqu’un ouvrier vit sept ans de moins qu’un
cadre supérieur et dix ans de moins si l’on retient le critère de vie en pleine santé.
Mais pourquoi le gain d’espérance de vie devrait-il profiter à l’entreprise plutôt
qu’au salarié ? La question se pose d’autant plus que les deux tiers des salariés
ne sont plus en activité au moment de liquider leur retraite et que le chômage
bat des records. La réponse, évidemment, est avant tout financière. Le COR a
évalué les besoins de financement supplémentaires pour maintenir les droits des
salariés à trois points de PIB à l’horizon 2050, rien d’impossible. Puisque la productivité
du travail ne cesse de progresser, il serait légitime non pas de travailler
plus, mais moins !