La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Liberté pour Loup Bureau

Le journalisme n’est pas un crime

mardi 8 août 2017


Les autorités turques viennent d’emprisonner un journaliste français travaillant pour TV5 Monde, Loup Bureau, après cinq jours de garde à vue, sur soupçons d’activités « terroristes ».

L’arrestation a été confirmée par le ministère français des Affaires étrangères, qui déclare suivre cette affaire de très près.

Cette nouvelle arrestation intervient après l’affaire Mathias Depardon (lire notre dépêche), photographe français arrêté en Turquie en mai dernier et expulsé au bout d’un mois de détention grâce à une forte mobilisation des syndicats français de la Fédération internationale des journalistes (FIJ), des ONG, et des défenseurs des droits de l’Homme.

Dans un communiqué commun, SNJ-CGT, SNJ et CFDT Journaliste dénoncent le « mur du silence sur la réalité de ce pays qui est la plus grande prison au monde pour les journalistes où 160 de nos confrères sont derrière les barreaux » avec une répression accrue « sur les journalistes turcs et kurdes [...] depuis la tentative de coup d’État du 15 juillet 2016 avec des fermetures de médias par dizaines, tuant la liberté d’expression. »

Les syndicats appellent donc à la libération immédiate de Loup Bureau et exigent que le gouvernement français mette tout en œuvre dans ce but.

Avec la FIJ et la Fédération européenne des journalistes (FEJ), ils demandent la saisie du Conseil de l’Europe et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) pour la liberté des médias, dont le représentant est Harlem Désir depuis le mois dernier.

Télécharger le communiqué de presse.

Il est possible de signer une pétition en ligne pour exiger la libération de Loup Bureau.