La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> La CGT communique

Loi Travail

Le combat continue pour un nouveau Code du travail du XXIème siècle !

mercredi 22 mars 2017

Ce 22 mars sort en librairie la proposition d’un nouveau Code du travail rédigé par le Groupe de Recherche – Pour un Autre Code du Travail (GR-PACT), dont l’ambition, à l’opposé des objectifs de la réforme voulue par le gouvernement sous la dictée du patronat, est d’allier une réécriture complète du Code du travail pour le simplifier tout en proposant de nouvelles garanties et protections aux travailleurs répondant aux enjeux de notre temps.

Ce 22 mars également, un échange sur son contenu a été organisé entre la direction confédérale de la CGT et Emmanuel DOCKES animateur du GR-PACT, accompagné d’universitaires membres du groupe de travail.

La CGT a participé de façon constante aux travaux du groupe de recherche tout en menant sa réflexion personnelle et en avançant ses propres propositions.
Nous poursuivrons notre contribution en prenant place le 31 mars à Nanterre au colloque de lancement de la proposition de nouveau Code du travail.

« La proposition de Code du travail » n’est pas le copier-coller de nos propositions revendicatives mais il porte des avancées importantes en matière de rétablissement du principe de faveur, de prise en compte de la réduction du temps de travail, d’intégration dans le Code du travail et non du commerce des travailleurs économiquement dépendants, de réduction de l’emploi précaire et de lutte contre les contrats courts, de contrôle des licenciements et encore bien d’autres mesures.

A l’heure où le gouvernement n’a pu mettre en place sa commission d’experts pour la refonte du Code du travail, l’échange de ce jour vise à montrer qu’une réforme progressiste est possible, prolonge notre combat contre la loi travail et pose l’alternative d’un code du travail du XXIème siècle.

Cette initiative s’inscrit en complément des luttes qui se développent ces derniers mois dans les professions et les territoires pour porter des propositions alternatives économiques et sociales en adéquation avec les aspirations des salariés, des retraités et de la jeunesse.

Elle traduit la volonté de la CGT et sa démarche, à quelques semaines des élections présidentielles et législatives, d’inscrire en grand la question du « Travail » dans le débat démocratique qui doit s’ouvrir afin d’éclairer nos concitoyens sur les enjeux à venir.

Montreuil, le 22 mars 2017