La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> La CGT communique
  • Loi travail
    Troisième 49.3 pour une adoption aux « forceps » ! ›››

    Après un retour express au sénat le 19 juillet, le projet est de retour à l’assemblée pour clôturer un processus parlementaire sans débat. Sans surprise, le premier ministre vient d’annoncer le recours pour la troisième fois au 49.3. Sondages après sondages, le rejet de cette loi régressive est massif et sans appel. Dernier en date, le sondage Odoxa-FTI paru le 18 juillet, relève que 7 français sur 10 sont « mécontents de l’adoption définitive du (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Rapport de l’IGAS sur les 35 heures
    La transparence est gage de démocratie ›››

    Ainsi donc, la censure fait son retour dans les hautes sphères de l’administration ! Le rapport de l’IGAS consacré aux politiques d’aménagement et de réduction du temps de travail dans la lutte contre le chômage vient de faire l’objet d’une décision inique : le directeur de l’IGAS a décidé qu’il ne doit pas être transmis au gouvernement. Que lui reproche-t-on ? Probablement de ne pas se couler dans le discours récurrent qui fait des 35h la cause de tous (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Etat d’urgence
    L’exception devient la règle ! ›››

    Suite au terrible évènement survenu le soir du 14 juillet à Nice, le gouvernement a annoncé une 4 ème prolongation de l’état d’urgence. Le projet de loi sera présenté en conseil des ministres mardi 19 juillet, pour être ensuite soumis aux député-es et sénateur-rices les jours suivants. La CGT tient, à nouveau, à réaffirmer la nécessité de défendre les valeurs essentielles de notre démocratie et de notre République. Les actes de terrorisme ne pourront être (...)
    Voir tout le texte ›››
  • ATTENTAT À NICE
    Réaffirmons les valeurs de solidarité, de paix et de fraternité ! ›››

    La CGT tient à témoigner son soutien et sa solidarité à l’ensemble des familles touchées par l’attentat survenu à Nice dans la nuit du 14 au 15 juillet. Elle tient également à saluer le formidable élan de solidarité de l’ensemble des agents des services publics et, particulièrement, celui des personnels de santé qui n’ont pas attendu le plan blanc pour se mettre à disposition. Alors que le pays est à nouveau endeuillé par un acte de violence extrême, les (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Programmation Pluriannuelle de l’Energie
    L’avis de la CGT ›››

    Le gouvernement vient de rendre public le projet de programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). Cette PPE, complémentaire de la stratégie nationale bas carbone (SNBC) adoptée en novembre dernier, doit définir la réponse aux objectifs suivants : Satisfaire les besoins énergétiques, de l’industrie et des usagers, en assurant le droit à l’énergie pour tous Réduire les gaz à effet de serre (GES) et la pollution atmosphérique, en application de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Intersyndicale du 8 juillet
    Déclaration commune CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL ›››

    Les organisations syndicales de salarié-es et de jeunesse (CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL) ont pris acte et dénoncent la nouvelle utilisation du 49-3, véritable déni de démocratie, pour faire passer le projet de loi travail. C’est bien la preuve, si celle-ci était nécessaire, que ce texte de régression sociale reste minoritaire. Soutenues par une large majorité de la population, elles réaffirment leur opposition à ce projet et la nécessité (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Communiqué commun CGT, URIF-CGT, Union départementale CGT du Val-de-Marne
    Toute la CGT attaquée ! ›››

    Mardi, à Paris, pour la 12ème fois depuis le 9 mars 2016, plusieurs dizaines milliers de manifestants ont défilé pour exiger le retrait de la Loi El Khomri et l’ouverture de véritables négociations. Malgré les multiples provocations, les attaques d’une violence inouïe, la campagne médiatique sans précédent et la violence verbale de plusieurs responsables politiques et patronaux, les organisations syndicales, la CGT en premier lieu, n’ont eu de cesse de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Loi Travail
    Le 49-3 ne nous arrêtera pas ! ›››

    Alors que le Premier Ministre, n’ayant plus de majorité, vient de bafouer la démocratie parlementaire en utilisant une nouvelle fois le 49-3, les mobilisations dans les grèves, rassemblements, manifestations, votations citoyennes démontrent que le mouvement contre la loi travail est loin de s’essouffler. Malgré une organisation sécuritaire démesurée empêchant des milliers de personnes d’entrer dans la manifestation parisienne, ce sont plus de 45 000 (...)
    Voir tout le texte ›››
  • La CGT condamne avec force
    Les actes de barbarie où qu’ils soient ›››

    La CGT condamne avec force les actes de barbarie où qu’ils soient commis. A Bagdad plus de 200 personnes ont été tuées et 200 autres blessées dans la nuit de Samedi à Dimanche dans un attentat revendiqué par Daesh. Il s’agit d’un bilan qui peut malheureusement encore s’alourdir. Vendredi 20 personnes ont été tuées à Dacca, au Bangladesh par un groupe djihadiste local. La CGT exprime sa solidarité aux victimes et à leurs familles, au peuple et aux (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Loi travail
    Un gouvernement hors la loi ! ›››

    Le gouvernement en utilisant à nouveau le 49.3 à l’assemblée nationale sur le projet de loi travail s’assoit une fois de plus sur la démocratie. Il renie les engagements pris lors de la campagne électorale et réitérés il y a un an dans la motion majoritaire au congrès du Parti Socialiste dans laquelle était indiquée « il faut rétablir la hiérarchie des normes : la loi est plus forte que l’accord collectif et lui-même s’impose au contrat de travail. Si la (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Votation citoyenne
    Plus d’1 million de votants ! ›››

    Après le dépôt, le 28 juin, de plus de 700 000 votations, à la Présidence de la République, par les organisations syndicales et de jeunesses engagées dans la mobilisation depuis 4 mois, la votation citoyenne s’est poursuivie dans les entreprises, les administrations et les lieux de vie. Cette votation a permis de rencontrer physiquement, un à un, plus d’un million de salariés et de citoyens en quelques semaines et d’échanger sur le contenu de ce (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Meeting intersyndical
    Communiqué commun CGT et Union Régionale d’Île-de-France CGT ›››

    Dans le cadre de la mobilisation contre la loi travail, un meeting se tiendra le mercredi 6 juillet à 17h, au Gymnase Japy, 2 rue Japy, Paris XIème, pour exiger le retrait de la loi travail et un code du travail du XXIème siècle. Les secrétaires généraux des organisations mobilisées y prendront la parole. Montreuil, le 4 juillet 2016
    Voir tout le texte ›››
  • COMMUNIQUE CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL
    Le souffle ne nous manque pas ! ›››

    La journée du 28 juin a été comme toutes les autres journées de mobilisation depuis quatre mois, réclamant le retrait du projet de loi et l’obtention de nouveaux droits, un succès des salarié-es, jeunes, privé-es d’emplois et retraité-es, succès et détermination qui ne s’essoufflent pas ! Ceci malgré certaines conditions de manifestation qui n’ont pas permis à toutes et à tous d’y participer. Les premiers résultats de la votation citoyenne, lancée par les (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Rencontre avec le Premier ministre et la ministre du Travail
    Intervention liminaire de la délégation CGT ›››

    INTERVENTION LIMINAIRE DE LA DELEGATION CGT Philippe Martinez, Catherine Perret, Fabrice Angeï, Mohammed Oussedik Monsieur le Premier ministre, Madame la ministre du Travail, Vous connaissez notre position sur le contenu de la loi qui mobilise, aujourd’hui, contre elle une majorité de l’opinion publique, une majorité des organisations syndicales représentatives de notre pays et qui ne parvient pas à réunir une majorité de députés à l’Assemblée (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Turquie
    Attentat barbare à l’aéroport d’Istanbul ›››

    La CGT condamne avec force l’acte barbare commis à l’aéroport d’Istanbul. Elle exprime sa solidarité aux victimes et à leurs familles, au peuple et aux syndicats turcs. Nous ne nous laisserons pas intimider. Le mouvement syndical continue à défendre partout dans le monde les droits et libertés et sera aux côtés des opprimés. Nous condamnons la violence et réaffirmons nos valeurs communes du vivre ensemble. C’est bien le combat pour la justice sociale qui (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Loi travail
    Au contraire de l’essoufflement, une détermination croissante ›››

    704 129 votations ont été remises ce matin au service de la présidence de la république venant de 15 796 bureaux de vote, avec une expression de 91,99 % pour le retrait du projet de loi travail. Résultat obtenu en à peine 3 semaines. Un premier comptage, l’activité intense de la période n’ayant pas permis à toutes les structures de faire remonter leurs chiffrages. D’où notre décision de faire perdurer la votation jusqu’au 5 juillet, jour d’ouverture (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Comores
    L’ambassadeur de France aux Comores refuse l’octroi de visa aux syndicalistes de la Confédération des Travailleurs des Comores (CTC) ›››

    Du 30 mai au 11 juin 2016, se tenait à Genève la Conférence Internationale du Travail (CIT), réunissant les gouvernements, les employeurs et les travailleurs du monde entier. Fondé en 1919, L’Organisation Internationale du Travail est une agence tripartite de l’Organisation des Nations Unies dont le but est de promouvoir les droits au travail et le travail décent. En l’absence d’ambassade de Suisse aux Comores, les syndicalistes comoriens doivent (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Allocations chômage
    Revalorisation allocations chômage, 0 % ›››

    Après l’échec des négociations assurance chômage, le patronat bloque la revalorisation des allocations des privés d’emploi ! Le conseil d’administration de l’Unedic s’est réuni ce 27 juin, pour la première fois après l’échec des négociations du régime général d’assurance chômage le 16 juin dernier. Un des points à l’ordre du jour portait comme chaque mois de juin sur la revalorisation des allocations au 1er juillet. La CGT, ayant constaté une hausse des prix de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Vandalisme
    La CGT ne se laissera pas intimider par la violence ›››

    Le siège de la CGT a été attaqué et vandalisé cette nuit par des individus cagoulés. Des vitres et la porte d’accès ont été cassées à la masse. Le pire a été évité car ils n’ont pu rentrer dans l’immeuble suite à l’intervention des services de sécurité interne. Après la CFDT, c’est la CGT qui est attaquée. Nous réaffirmons que seuls le débat et l’action syndicale par les mobilisations permettent de faire entendre les revendications des salariés et du monde du (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Chiffres du chômage de mai 2016
    L’augmentation de la précarité confirmée ›››

    Les chiffres du chômage du mois de mai 2016 montrent une augmentation dans presque toutes les catégories : plus 0,3 % en catégorie A, -0,8 % en catégorie B (Allocataires ayant travaillé moins de 78 heures dans le mois) et plus 2,4 % en catégorie C (allocataires ayant travaillé plus de 78 heures dans le mois). Les chiffres sur un an montrent une tendance de fond à l’augmentation des catégories B et C, celle des travailleurs précaires. Si le chômage (...)
    Voir tout le texte ›››

Enseignement Supérieur et de la Recherche

Le budget 2016

jeudi 17 décembre 2015
PDF - 210.1 ko

Le 17 décembre 2015, le CNESER est appelé à examiner et à donner avis sur la répartition des moyens aux établissements d’enseignement supérieur (programme 150) ainsi que sur les programmes 172 (recherche pluridisciplinaire), et 193 (recherche spatiale) de la MIRES (Mission Interministérielle Recherche et Enseignement Supérieur).

Mais il ne sera ni informé, ni consulté sur les autres financements publics de la recherche, comme ceux financés par le ministère de la Défense, de l’Industrie ou de l’Écologie, les collectivités territoriales (CPER) et les budgets du Programme des Investissements d’Avenir.

En dehors du parlement, il n’y a donc aucune instance représentative qui dispose de l’ensemble des informations pouvant permettre d’analyser l’évolution de la politique publique de recherche dans son ensemble. Or, à côté des annonces rassurantes du Secrétariat d’État à la Recherche et à l’Enseignement Supérieur, qui dissimulent de véritables stagnations, voire des régressions, de nombreux autres financements sont à la baisse. Ainsi, par exemple, les syndicats de l’ONERA (ministère de la Défense) dénoncent une nouvelle baisse de la subvention d’État (105 millions d’euros en 2016 contre 124 en 2010). La plupart des opérateurs du programme 190 (énergie et mobilité du ministère de l’Environnement) voient décroître leur financement et (ou) leurs plafonds d’emplois : CEA, IFSTTAR, IFPEN, ADEME… Certains établissements, comme le Centre d’études de l’emploi, qui dépend du ministère du Travail, sont même remis en cause dans leur existence à terme.

Pour ce qui concerne le budget de la MIRES, rappelons que le budget fait l’impasse sur les annulations en cours d’année (près d’un milliard en 2015), ne tient compte ni de l’inflation prévisible, ni de la hausse de la population étudiante et ne compense pas le GVT. Les « ardoises » successives laissées par l’Etat ont contraint les établissements à geler de nombreux postes pour faire face à leurs dépenses et les créations d’emplois annoncées ne compensent pas ces suppressions surtout lorsque plus du tiers d’entre eux sont absorbés par le fonctionnement des COMUE. L’incitation à augmenter les ressources propres comme la formation continue à l’université est illusoire si des moyens initiaux ne sont pas consacrés à son développement. De même, la réduction du budget de l’ANR ne s’est pas traduite par un retour de financement pour charge de services public.

Dans les EPST et les EPIC, la baisse des budgets ne peut avoir que des conséquences sur l’activité et l’emploi scientifique.

Comment dans ces conditions assurer la mission de service public, relever les défis de la SNR (Stratégie de la Recherche Nationale) et de la StraNES (Stratégie Nationale de l’Enseignement Supérieur) et résorber la précarité impressionnante qui sévit ?

Mais ce sont probablement les mécanismes mis en œuvre dans le budget qui sont les plus dévastateurs. On a remplacé la coopération par la mise en concurrence systématique. On a fait exploser la précarité par la multiplication des appels à projet. On a développé une bureaucratie envahissante avec force d’indicateurs de performance. On a multiplié les structures concurrentes, budgétivores et dont l’efficacité reste à démontrer : pôles de compétitivité, IRT, SATT, CEATech en région, sans parler des COMUE qui en plus remettent en cause la capacité des organismes de Recherche et d’Enseignement Supérieur à assurer une coordination nationale de l’ESR. Dans le même temps, la politique salariale qui se met en place notamment avec la baisse du pouvoir d’achat des salariés, le RIFSEEP et la PEDR (déplafonnement des primes pour les uns et serrage de vis pour les autres) aura un effet dévastateur.

La CGT dénonce donc d’une part, les annonces budgétaires qui dissimulent de véritables stagnations, voire des régressions, d’autre part, les politiques d’affectation des moyens qui ont transformé le budget en levier de réforme structurelle, récompensant partout l’individualisme par l’abondance et maniant partout l’arme de la pénurie contre la qualité collective au service de tous.

Pour sortir l’Enseignement Supérieur et la Recherche de cette situation, la CGT propose de :

-  soustraire l’ESR de la contrainte de réduction des dépenses publiques, suivant en cela la recommandation du Comité StraNES.
-  programmer un plan pluriannuel d’emplois statutaires à la hauteur des ambitions affichées par la StraNES et la SNR.
-  utiliser une partie du CIR, en premier lieu en supprimant la possibilité de déduire les mêmes salaires dans le CIR et dans le CICE et d’octroyer ces recouvrements au budget de l’ESR.
-  stopper le foisonnement des structures de valorisation et réorganiser le transfert technologique irrigant l’industrie française dans un cadre simple, efficace et articulé au plus près des organismes publics de recherche…

A Montreuil, le 17 décembre 2015