La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le mardi 22 mai 2018
En direct de l’institutionnel

Le Cnefop émet huit recommandations aux Crefop pour négocier les pactes régionaux d’investissement dans les compétences



Pour soutenir les comités régionaux de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles dans le cadre des négociations régionales quadripartites visant à permettre le déploiement effectif du Plan d’investissement dans les compétences (PIC), le Cnefop vient de publier, le 18 avril, huit recommandations.

Elles visent à permettre aux Crefop de participer à l’élaboration des pactes régionaux d’investissement dans les compétences qui doivent être conclus entre l’État et les régions d’ici la fin de l’été 2018.

Elles visent, d’une part, à élaborer les objectifs et modalités de suivi des projets prévus dans les pactes régionaux et, d’autre part, à piloter et évaluer leur mise en œuvre.

Le Conseil national, qui rassemble des représentants de l’État, des régions et des partenaires sociaux, considère que le PIC « est une opportunité sans précédent pour développer l’approche compétences dans les parcours de qualification des jeunes et des demandeurs d’emploi peu qualifiés et la transformation de l’offre de formation ».

Après la signature, depuis le début de l’année, de lettres d’engagement entre l’État et la plupart des conseils régionaux (sauf Auvergne-Rhône-Alpes et Paca), la signature des pactes régionaux constitue le deuxième volet du Plan d’investissement dans les compétences qui se traduira par son déploiement opérationnel.

« Les pactes sont porteurs d’une nouvelle logique de contractualisation entre l’État et chaque région, en y associant les partenaires sociaux, qui doit permettre, en lien avec les financements accordés, une formulation précise des enjeux ciblés et une responsabilisation sur les modalités d’évaluation des projets portés par le Pacte […] Cette opportunité est l’occasion de passer d’un “quadripartisme institutionnel” à un “quadripartisme de projet”, relève le Cnefop.

Les huit recommandations :

Pour l’élaboration du pacte régional :
• inscrire le Pacte en articulation et complémentarité avec le CPRDFOP (Contrat de plan régional de développement de la formation et de l’orientation professionnelles) conclu sur la période 2016- 2022 et le SRDEII (Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation) ;
• impliquer l’ensemble des acteurs concernés, au-delà des membres du Crefop (pour mieux les mobiliser sur le déploiement du pacte) ;
• approfondir l’état des lieux partagé, le compléter si besoin pour identifier les objectifs qualitatifs de progrès que le pacte pourrait couvrir ou expérimenter ;
• définir les objectifs du pacte régional : entre renforcement qualitatif des projets existants et appui à l’émergence de nouveaux projets à expérimenter.
Quatre axes sont recommandés pour le développement de projets expérimentaux : développer des parcours certifiants, accélérer la transformation des contenus des formations pour répondre aux besoins immédiats et en devenir de l’économie, s’engager dans la modernisation des pédagogies mises en œuvre, encourager le déploiement au niveau régional et territorial des politiques publiques pour l’insertion professionnelle des publics les plus fragiles.

Pour son pilotage et son évaluation :
• adosser la gouvernance du Pacte à la gouvernance du CPRDFOP et la doter des moyens nécessaires à un pilotage agile tout au long de la durée du pacte ;
• installer une (des) équipe(s) projets ;
• mobiliser ou créer des espaces d’animation et de coordination utiles à la mise en œuvre du Pacte ;
• assurer l’agilité du pilotage par un suivi des programmes et expérimentations, l’évaluation in itinere et l’observation des besoins émergents pour ajuster en continu les projets.

(Source AEF)