La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> La CGT communique

Prix Nobel

La CGT salue l’attribution du prix Nobel de la paix à l’UGTT et au quartet du dialogue national tunisien

lundi 12 octobre 2015
PDF - 136.9 ko
Texte en pdf

Le Prix Nobel de la paix 2015 vient d’être décerné à l’UGTT (Union Générale des Travailleurs Tunisiens), aux côtés des trois autres membres du quartet du dialogue national tunisien, la Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme, l’ordre des avocats et l’organisation patronale Utica.

La CGT salue cette attribution et souligne le rôle déterminant joué par nos camarades de l’UGTT pour que le souffle de la révolution de Jasmin, entamé en 2011 ne s’éteigne pas.

Nous connaissons et sommes admiratifs des efforts de nos camarades syndicalistes tunisiens pour relancer le processus démocratique en 2013, à un moment où il faisait l’objet de nombreuses attaques physiques et matérielles, dans un contexte de crise économique, politique et sociale alors grandissante.

La CGT n’avait pas manqué de dénoncer à de multiples reprises les agressions de militants et les saccages de locaux syndicaux dont l’UGTT avait fait l’objet. Nous avions alors alerté les pouvoirs publics français de ces atteintes répétées aux droits fondamentaux et relayé les messages de nos camarades tunisiens, au premier rang desquels Houcine Abbassi, secrétaire général de l’UGTT, qui était intervenu avec beaucoup d’émotion à la tribune de notre cinquantième congrès confédéral à Toulouse.

L’obtention du prix Nobel de la paix vient saluer l’engagement sans faille de l’UGTT au service du peuple tunisien, mais également de la paix, de la liberté et de la démocratisation dans l’ensemble du monde arabe.

En cet instant tragique qui voit plusieurs régions du monde ravagées par la guerre, l’attribution de ce prix Nobel vient consacrer l’engagement pour la paix, singulièrement porté en Tunisie par une force syndicale dont l’influence dans le pays est aujourd’hui incontournable. Avec cette distinction, l’UGTT entre définitivement dans l’histoire de l’humanité.

Montreuil, le 12 octobre 2015