La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le mardi 12 juin 2007

La CGT dénonce la répression syndicale au Tchad



La CGT dénonce de la manière la plus catégorique qui soit l’aggravation de la répression syndicale constatée ces derniers jours au Tchad, dans le cadre de la grève du secteur public déclenchée par l’intersyndicale.
Dès le début de ce conflit, les travailleurs en lutte ont fait l’objet de fortes pressions. Aujourd’hui c’est de violence dont il s’agit :

  • Bourse du Travail prise d’assaut par les forces de sécurité,
  • Occupation par les forces de police du siège du syndicat des enseignants du Tchad,
  • Confiscation du passeport de notre camarade Djibrine ASSALI, Secrétaire Général de l’Union des Syndicats du Tchad (UST), qui devait se rendre à la Conférence annuelle de l’OIT à Genève.
  • Nous vous prions Monsieur l’Ambassadeur de transmettre à Monsieur le Président de la République du Tchad, notre exigence de voir mettre immédiatement fin à toute violence à l’encontre des dirigeants, militants syndicaux, salariés en lutte et étudiants. Il y a eu d’inqualifiables tirs de police contre les travailleurs et des élèves à N’Djamena, à Sarh et à Gounou Gaya. Des blessés sont à déplorer.
    Nous demandons avec insistance que des mesures urgentes soient prises en réponse aux revendications portées par les organisations syndicales.
    Nous vous prions d’agréer Monsieur l’Ambassadeur, l’expression de notre profond respect.

    Guy Juquel Animateur
    Espace Europe/International CGT