La cgt

NOUS SUIVRE
  
Publié le lundi 19 juin 2017
En direct de l’institutionnel

L’emploi public en 2015 : première hausse depuis douze ans dans l’État et recul inédit dans la territoriale



Selon les chiffres publiés le 18 mai 2017 par la Direction générale de l’administration et de la fonction publique, l’emploi public est resté globalement stable à 5,45 millions d’agents hors contrats aidés au 31 décembre 2015, mais certains versants ont connu des évolutions sans précédent.
Plus des deux tiers des agents de la fonction publique sont fonctionnaires. Ils représentent 62,3 % (70,8 % hors militaires) des effectifs dans la fonction public d’État (FPE), 74,2 % dans la fonction publique territoriale (FPT) et 70,5 % dans la fonction publique hospitalière (FPH), où leur nombre diminue, contrairement à tous les autres statuts.
Le nombre d’agents relevant des autres catégories et statuts augmente dans la FPE – notamment avec l’apprentissage – et dans la FPH avec la hausse du nombre d’internes en médecine. En revanche, il diminue dans la FPT.
En dix ans, le poids de chaque versant dans l’ensemble de la fonction publique s’est considérablement modifié. Alors qu’elle réunissait encore la moitié des agents publics en 2005, la FPE n’en réunit plus que 44,0 % dix ans plus tard. À l’inverse, le poids de la FPT s’est accru pendant cette période passant de 29,6 % en 2005 à 34,7 %, la moitié s’expliquant par des transferts de compétence de l’État aux collectivités locales. Dans le même temps, la part de la FPH a progressé de 1,4 %.

L’emploi, hors contrats aidés, augmente très faiblement dans la fonction publique de l’État en 2015 pour la première fois depuis 2003 : + 0,2 % pour s’élever à 2,4 millions, soit 5 500 personnes supplémentaires, après une baisse moyenne de 1 % par an entre 2005 et 2014.
En prenant en compte les contrats aidés, les effectifs n’augmentent plus que de 0,1 %, le nombre de ces contrats diminuant de 4,3 %. C’est la première baisse du nombre de contrats aidés dans la FPE depuis 2012 et la création des contrats d’avenir, notamment en raison de l’arrivée à terme de contrats signés en 2012 et 2013.
Cette hausse concerne les ministères et les établissements publics, la part de ces derniers progressant pour la dixième année consécutive pour atteindre 20,2 % des agents de la FPE en 2015, en hausse de 11,3 % par rapport à 2005.
Cette augmentation des effectifs dans le versant État recouvre des réalités différentes illustrant en partie les objectifs du quinquennat Hollande. Elle est limitée à quatre ministères et à leurs établissements respectifs : le ministère des Affaires étrangères (+ 0,6 %), le ministère de la Culture et de la Communication (+ 2,1 %), le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (+ 1,1 %) et le ministère de la Justice (+ 1,2 %), principalement avec la hausse de 16 000 personnes dans les ministères de l’Éducation et de la Justice.
Les autres ministères accusent à l’inverse des baisses, parfois importantes : - 3,7 % à l’Écologie et au Développement durable, - 1,7 % dans les ministères économiques et financiers, - 1 000 emplois dans les ministères sociaux, - 4,3 % en moyenne par an depuis onze ans au ministère de la Défense …
La tendance est inverse pour la fonction territoriale qui s’inscrit dans une baisse sans précédent de 0,3 %. Jamais une telle évolution n’avait été mesurée de 1980 à 2008, conséquence des baisses de dotation de fonctionnement.
En prenant en compte les contrats aidés, les effectifs de la FPT augmentent très légèrement en 2015 (0,1 %), le recours aux emplois aidés y étant très fort (+ 9,4 %).
La diminution est importante dans les communes (- 1,3 %), alors que l’emploi y augmentait en moyenne de 0,4 % par an depuis 2005. Les effectifs des communaux diminuent de 1,9 % tandis qu’il n’augmente que de 1,8 % dans les établissements intercommunaux contre un accroissement annuel moyen de + 4,6 % depuis 2005.
Les départements voient leurs effectifs s’accroître de 1,7 %. Mais le transfert d’agents des communes vers la métropole de Lyon explique à lui seul la totalité de l’évolution des effectifs dans les départements.
Dans les régions, l’emploi augmente de 0,5 %, une augmentation d’une ampleur réduite au regard du rythme de croissance moyen des dix dernières années (+ 18,5 %).
Dans la fonction publique hospitalière, le ralentissement de la croissance des effectifs se poursuit en 2015 : + 0,3 % après + 0,9 % en 2014, y compris les contrats aidés.
Quasiment stables dans les hôpitaux (+ 0,1 % après + 0,7 % en 2014), ils augmentent de 1,5 % dans les établissements médico-sociaux (après + 2,8 % en 2014) et de 1,8 % dans les seuls établissements d’hébergement pour personnes âgées en raison du recours aux contrats aidés.

(Source AEF 23mars et 22 mai 2017)

Pour en savoir plus :

Point stat - Ministère de l’action et des comptes publics – L’emploi dans la fonction publique en 2015 – mai 2017

Insee première n°1640 - 23 mars 2017