La cgt

NOUS SUIVRE
  
Publié le lundi 29 mai 2017
Libertés syndicales

L’acharnement de Paprec contre Mahamadou Kanté continue



Pressions, intimidations, procédures de licenciement en contradiction avec l’avis de l’inspection du travail et la loi... Paprec Île-de-France continue d’exercer ses pratiques ignobles à l’égard de Mahamadou Kanté, représentant de la section syndicale CGT de l’entreprise. La CGT appelle à un rassemblement le 2 juin à 8h30 devant le service RH de Paprec pour le soutenir.

Le 6 décembre 2016, deux mois après sa désignation en tant que représentant de la section syndicale CGT dans l’entreprise Paprec Île-de-France, Mahamadou Kanté reçoit sa première mise-à-pied à titre conservatoire. Suite au rejet de la demande d’autorisation de licenciement par l’inspection du travail, l’entreprise a tout tenté pour virer Mahamadou : mutation forcée, intimidation pour lui faire signer une fiche de poste déqualifiante (jusqu’à l’enfermer dans son bureau), recours hiérarchique contre l’avis de l’inspection du travail... jusqu’à une nouvelle procédure de licenciement, dont l’entretien préalable aura lieu le 2 juin prochain.

L’union locale CGT de la Courneuve a produit un communiqué le 24 mai dernier pour protester « avec la plus vive énergie contre ces méthodes coercitives d’un autre autre âge ». Elle réitère son soutien à Mahamadou, s’engageant à l’appuyer dans toutes ses démarches pour faire valoir ses droits, et se réservant le droit de poursuivre Paprec en justice.

Elle appelle à un rassemblement devant le service RH de Paprec, 30 rue Raspail à La Courneuve, le 2 juin à 8h30, pour exiger l’arrêt de cette nouvelle procédure de licenciement à l’encontre de Mahamadou Kanté. Les libertés syndicales sont le pilier de la démocratie. Paprec doit le respecter.