La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le vendredi 10 août 2007

Journée internationale de solidarité contre la répression antisyndicale en Iran



A l’appel de la Confédération Syndicale Internationale (CSI) et de la Fédération Internationale des Travailleurs des Transports (ITF) pour faire du 9 août une journée mondiale de solidarité envers les syndicalistes emprisonnés en Iran,

la CGT a pris diverses initiatives :

Dès le 17 juillet, elle s’était adressée au Président Ahmadinejad pour protester contre la nouvelle arrestation de Mansour Osanloo, Président du Syndicat des transports de Téhéran.

Dans le contexte de l’appel de la CSI et de l’ITF, elle a diffusé les informations sur la vague de répression actuelle et a demandé à ses organisations locales et professionnelles d’ adresser des messages de protestation à l’ambassade d’Iran à Paris.

Elle a aussi adressé une lettre à M. Bernard Kouchner, Ministre des Affaires Etrangères français, lui demandant d’intervenir auprès des autorités iraniennes.

Une délégation de dirigeants de la Cgt, conduite par François Thiery-Cherrier, Membre de la Commission exécutive confédérale et le Secrétaire général de la Fédération des Transports Cgt, Paul Fourier, s’est rendue à l’Ambassade d’Iran ce jeudi 9 août, en compagnie de délégations des Confédérations Cfdt et Fo et de représentants de leurs fédérations des transports, pour remettre une lettre exigeant la liberté immédiate et sans conditions de Mansour Osanloo et Mahmoud Salehi. L’ambassade ayant refusé de recevoir les délégations et même leurs messages, ces derniers lui ont été transmis par fax et par courrier postal.

Un rassemblement a eu lieu près de l’Ambassade à l’appel des organisations syndicales françaises, en présence de délégations des départements d’île de France et des fédérations des transports, ainsi que de nombreux iraniens résidant en France.