mis à jour le 22 septembre 2014

  • Air France
    La CGT Transports appelle l’Etat à ses responsabilités ›››

    Au huitième jour de la grève des pilotes de la compagnie et alors que le conflit s’enlise, la fédération CGT des transports "appelle d’urgence à sortir par le haut de cette situation en replaçant les enjeux au niveau de l’avenir du transport aérien en France." Dans un communiqué, elle dénonce l’enfoncement d’Air France "dans une logique qui vise à concurrencer les compagnies "low cost" en créant une compagnie de droit européenne et en développant à tout va (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Elections dans la fonction publique
    Flash Mob et meetings ›››

    Le 20 juin, à l’occasion du lancement de la campagne des élections de la fonction publique du 4 décembre 2014, l’Union départementale CGT de la Gironde a mis en scène une "Flash Mob". Les militants CGT ont mis tout leur cœur pour réaliser cette chorégraphie. D’autres initiatives sont prévues, dont les 4 meeting régionaux : Lyon le 30 septembre, Bordeaux le 9 octobre, Pont-à-Mousson le 6 novembre Montreuil, dans le Patio de la Bourse nationale, le 18 (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Seita (Imperial Tobacco)
    Une mobilisation prévue à Paris ›››

    En avril dernier, Seita, filiale du groupe Imperial Tobacco a annoncé un plan de sauvegarde de l’Emploi (PSE) portant sur 366 suppressions soit près d’un tiers des effectifs. Avec cela, le groupe, prévoit la fermeture de l’usine de Carquefou ainsi que le site de recherche de Bergerac. La délocalisation de ce dernier, porte en elle pour les salariés un risque important de santé publique, pour des cigarettes qui seront distribuées en France. Pour (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Propositions du Medef
    Les organisations syndicales dénoncent la provocation du patronat ›››

    Réaction unanime des organisations syndicales en ce début de semaine, après l’annonce du Medef, révélée par Les Échos lundi 15 septembre 2014, de son projet de «  relancer la dynamique de création d’emplois en France  ». Le texte de 50 pages qui sera présenté par le patronat, lors d’une conférence de presse le 24 septembre prochain, envisage la création d’un million d’emplois. Et ses conclusions stipulent que « certaines propositions pourraient apparaitre (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Accord "un avenir pour chaque postier"
    L’avenir de la poste ne se fera pas sans son personnel. ›››

    Ils ont dit non ! Le personnel de La poste s’est massivement exprimé contre l’accord accompagner « le plan stratégique 2020 » imposé par la direction.Par la-même les salariés refusent ce plan qui, à grands coups de restructurations et de réorganisations, dégrade le service publique et les conditions de travail des salariés. Pour comprendre les attentes des postiers et des postières, la CGT, première organisation syndicale, a mis en place une consultation (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Imprimeries
    La CGT présente son plan de filière, à la veille d’ouverture de négociations ›››

    Le 9 septembre 2014, les organisations syndicales CGT des métiers de l’imprimerie ont rencontré les représentants du Syndicat de la presse quotidienne nationale pour aborder les questions relatives à l’évolution des imprimeries concourants à la fabrication des journaux nationaux. Elles ont publié, à l’issue de la rencontre, une déclaration du Comité inter CGT (coordination des syndicats Info’Com-CGT, SIP-CGT et SPPS) concernant l’évolution des (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Discriminations (Alençon)
    Michèle, syndicaliste, est acquittée ! ›››

    Le 4 septembre dernier à Alençon, dans l’Orne, 400 personnes de la région Normandie et des départements voisins (Sarthe, Eure-et-Loir) sont venues soutenir la secrétaire générale de l’union locale trainée devant les tribunaux pour fait syndical. Son crime : avoir lâché un nom d’oiseau et avoir soutenu avec d’autres militants une salariée menacée de licenciement alors que c’est elle qui avait été agressée par la femme du patron. Michèle encourait une amende (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Assemblée nationale
    La CGT auditionnée sur le temps de travail ›››

    Alors que le Medef ne lâche pas la pression pour que soit remise en question la législation sur le temps de travail hebdomadaire, la CGT était auditionnée, ce jeudi 4 septembre 2014, à l’Assemblée nationale, dans le cadre d’une commission d’enquête sur la réduction du temps de travail. Lors de cette audition, à laquelle participait également la CFTC, la CFDT et la CGC, plusieurs députés PS, UMP et PC, Michèle Chay, secrétaire générale de la Fédération (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Sur France 2, le 9 septembre à 22:40
    Documentaire :
    Tête haute, huit mois de bagarre
    ›››

    France 2 diffuse le mardi 9 septembre dans Infrarouge à 22:40 Tête haute, huit mois de bagarre. Réalisé en 2013 par Yves Gaonac’h, ce documentaire de 58 minutes raconte l’histoire d’une lutte victorieuse dans l’industrie, celle des ouvriers des Fonderies du Poitou, sous-traitants fondeurs de culasses pour l’industrie automobile, qui se sont vus proposer de réduire leurs salaires de 25%. Ils ont choisi de se battre et de mettre leur principal donneur (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Offensive du Medef sur la durée du travail
    Cinq bonnes raisons de défendre les 35 heures ›››

    Si Matignon a pris soin de démentir le tout nouveau ministre de l’Economie en assurant qu’il ne toucherait pas aux 35 heures, il a néanmoins indiqué qu’on ouvrirait des négociations par branche pour déroger à la durée légale du travail. Sous la pression du Medef, depuis le gouvernement Fillon de nombreuses dérogations aux 35 heures ont été imposées. Ce qui est en jeu pour le patronat en supprimant une fois pour toutes la référence aux 35h, c’est d’obtenir (...)
    Voir tout le texte ›››
  • La vraie conférence sociale
    Journée d’action interprofessionnelle à La Rochelle ›››

    C’est une vraie conférence sociale qui a été organisée à La Rochelle le 30 août. En marge de l’université d’été du PS, la CGT a interpellé la majorité avec ses propositions autour d’une journée d’action interprofessionnelle. L’union départementale de Charente-Maritime, s’est associée au comité régional Poitou-Charentes ainsi qu’aux cheminots et aux intermittents en lutte, pour faire de ce samedi une journée festive et revendicative. La journée a ressemblé près de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Recycling (Montluçon)
    Poussières toxiques, la CGT porte plainte ›››

    Malgré une première interpellation de la CGT il y a un an, les conditions de travail des salariés de l’entreprise de recyclage Recycling, à Domérat dans l’Allier, restent très préoccupantes. Le syndicat a déposé plainte au pénal et organisera le 5 septembre prochain une conférence de presse à 14 heures à l’union départementale CGT de l’Allier (Montluçon). Les poussières respirées par les salariés de la chaîne de recyclage contiennent 28 métaux lourds. Une (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Acharnement syndical
    La Caisse des dépôts tente de mettre au pas la CGT ›››

    Une élue CGT est la cible de la direction juridique et sociale de la Caisse des dépôts qui tente de la licencier. Une procédure qui relève de l’acharnement syndical, selon l’ensemble des structures CGT de la Caisse des dépôts. Récit. La direction juridique et sociale du groupe Egis (groupe de conseil et d’ingénierie dans les domaines des transports, de la ville, du bâtiment, de l’industrie, de l’eau, de l’environnement et de l’énergie), dont le métier (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Gare SNCF d’Annecy
    Licenciement abusif d’une sportive de haut niveau ›››

    Hier mercredi 27 août, la CGT cheminots du secteur de Chambéry a dénoncé dans une conférence de presse le licenciement "abusif" de l’une des 28 athlètes de haut niveau employés par la SNCF dans le cadre de contrats aménagés d’insertion professionnelle. En effet, Océane Pozzo, 25 ans, vice-championne d’Europe en 2013 de snowboard cross, a vu son contrat rompu le 1er août dernier par la SNCF qui lui reproche "plusieurs manquements", notamment de ne pas (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Facteurs d’Ajaccio
    Victoire après 93 jours de grève ›››

    Face à une Direction de La Poste déterminée, les facteurs d’Ajaccio ont tenu bon. Ce conflit, exemplaire par les valeurs de solidarité, d’humanité et de responsabilité affichées par les grévistes, qui durait depuis 93 jours a connu un épilogue positif. Cette grève avait pour but de s’opposer à une ré-organisation de travail imposée par la Direction de la Poste, plus connue, sur le continent, sous le nom de « Facteur d’Avenir », tout en proposant un projet (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Festival d’Aurillac
    Intermittents, salariés, précaires, dans la rue contre la convention d’assurance chômage ›››

    A l’appel, notamment de l’union départementale CGT du Cantal, plusieurs milliers de personnes, intermittents du spectacle, salariés de l’interprofessionnel, privés d’emploi ont manifesté contre la nouvelle convention de l’assurance-chômage vendredi 22 août à Aurillac dans le cadre de la 29e édition du Festival international de théâtre de rue. Le cortège réunissait « des intermittents du spectacle mais aussi des salariés d’Aurillac et des gens du public » se (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Syndicalistes, pas voyous
    Michèle : accusée de soutenir une salariée maltraitée ›››

    Pour avoir soutenu une salariée maltraitée par ses employeurs, la secrétaire de l’union locale CGT d’Alençon (Normandie) se retrouve devant la justice le 4 septembre prochain. Dans l’entreprise devant laquelle était organisé le rassemblement, les licenciements sont monnaie courante et, comme dans de nombreuses autres entreprises, les cas de souffrance au travail sont fréquents.« Au final, rappelle la CGT d’Alençon dans un communiqué de presse, les (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Conditions de travail
    Des saisonniers en grève à Gruissan ›››

    À Gruissan, dans le Languedoc-Roussillon, les salariés saisonniers de la pizzeria Sicilia « Chez Giacchino » sont en grève pour réclamer le paiement de leurs heures supplémentaires. Le contrat saisonnier est plus précaire encore que le CDD traditionnel qui, à la différence de ce dernier, ne permet pas au salarié de toucher la prime de précarité. Isolé et jetable, le salarié saisonnier n’a presque jamais les cartes en mains pour faire valoir ses droits. (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Santé publique à Paris
    Martin Hirsch fait des annonces positives concernant le fonctionnement de l’Hôtel-Dieu ›››

    C’est dans un courrier au personnel de l’Hôtel-Dieu de Paris que Martin Hirsch a annoncé le retour des pompiers et des ambulances, la mise en place d’une polyclinique de consultation, le maintien des Urgences médico-judiciaires (UMJ), ou encore le développement d’un centre de psychiatrie en relation avec le Samusocial. L’union départementale CGT de Paris, très engagée dans les luttes pour un service public hospitalier de qualité et de proximité, se (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Centre hospitalier de Toulouse
    Grève au service de neurochirurgie ›››

    Le personnel du service neurochirurgie B3 de l’hôpital Pierre Paul Riquet de Toulouse est en grève illimitée depuis le jeudi 31 juillet 2014. 70% des effectifs planifiés ce jour ont suivi le mouvement. Infirmiers et aides-soignants dénoncent la dégradation considérable des conditions de travail et donc de la qualité des services dont bénéficient leurs patients. Les problèmes de sous-effectif dans le service neurochirurgie sont présents depuis (...)
    Voir tout le texte ›››

La Blanche Porte

Grève pour les salaires, les conditions de travail et l’embauche des précaires

mardi 25 mai 2010 , par Frédéric Dayan

A l’appel de la CGT, un quart de l’effectif du site des Francs de l’entreprise de vente par correspondance s’est mobilisé jeudi 20 mai.

« On a débuté les négociations avec la direction il y a un mois, explique Nathalie Verkindere, déléguée syndicale CGT. On souhaite une augmentation de salaire. On veut 1 600 E net, un salaire à la hauteur de nos besoins pour vivre décemment. Au bout de 21 ans de boîte, je ne gagne que 1 100 E et je n’ai jamais connu de réelle augmentation. » De son coté la direction leur propose une revalorisation salariale de 0,7 % soit moins de 5 euros.
A cela s’ajoutent des conditions de travail dégradées. La CGT dénonce « les accidents de travail, le stress et les dépressions. » « On nous met la pression, on nous en demande toujours plus, les cadences sont infernales. Les gens sont à bout », explique Élisabeth Declercq.