La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Retraités et salariés des Ehpad

Forte mobilisation le 15 mars contre les choix du gouvernement

vendredi 16 mars 2018

À l’appel d’une intersyndicale CGT, FO, CFTC, CGC, FSU, Solidaires, FGR-FP, UNRPA, LSR, plus de 200 000 manifestants se sont mobilisés sur toute la France ce jeudi 15 mars pour protester contre les mesures du gouvernement Macron impactant les retraités.
L’expression d’un « désaveu cinglant de la hausse de la CSG et l’exigence d’une revalorisation des pensions » pour l’Union confédérale des retraités (UCR-CGT), pour qui l’ampleur de cette mobilisation est sans précédent. Mais qui exprime avec force la colère de ceux qui représentent 24 % de la population et n’ont droit « qu’à un ministère de tutelle et ne sont pas consultés sur les décisions qui les concernent », d’après Olivier Jouchter, secrétaire général adjoint de l’UCR, rencontré sur le cortège parisien.
Dans un communiqué de presse, l’UCR-CGT déclare que « les retraités poursuivront leur mobilisation le 22 mars, autour de la défense des services publics, pour des hôpitaux de proximité, le maintien des bureaux de poste, une grande entreprise du ferroviaire, le maintien des petites lignes, etc. » et « appelle ses organisations à prendre appui sur ce succès pour multiplier les rencontres avec les retraités et les inviter à rejoindre la CGT pour amplifier la demande d’une revalorisation des pensions. »


Ce même jour, les salariés des Ehpad manifestaient eux aussi, à l’appel des fédérations CFDT, CFTC, CGT, FO et Unsa, pour réclamer auprès du ministère de la Santé des mesures pour leur permettre d’exercer leur métier correctement et dans le respect des personnes âgées dont ils ont la charge, avec des personnels et des financements revus à la hausse. Une forte mobilisation, là encore, et à l’issue d’un rendez-vous des organisations syndicales avec la ministre de la Santé, un « changement de discours et une prise de conscience de la part de Madame Buzyn » pour Mireille Stivala, secrétaire générale de la fédération CGT santé et action sociale. Pour autant, poursuit-elle, « des actes devront être posés » et l’intersyndicale doit se réunir prochainement pour poursuivre la mobilisation.