La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Europe

Déclaration des organisations syndicales européennes représentant les travailleurs dans les activités énergie de General Electric

vendredi 27 avril 2018

Les organisations syndicales européennes représentant les travailleurs dans les activités énergie de General Electric ont signé un communiqué commun contre la destruction de l’outil industriel dont le groupe a besoin pour une croissance à long terme et des emplois de qualité.

En janvier 2016, à la suite du rachat d’Alstom Power, General Electric a visé la suppression de 6 500 emplois en Europe.
Selon la direction de GE, ce plan de restructuration étant censé permettre aux activités de la branche énergie de GE de repartir sur des bases solides. Et pourtant, un nouveau plan massif de réduction de coûts a encore été annoncé en décembre 2017 visant 5 500 emplois supplémentaires en Europe. En seulement deux ans, pas moins de 12 000 emplois dans la branche énergie de GE se sont vus menacés à travers l’Europe.
Les syndicats qui représentent les travailleurs de GE en Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, Finlande, France, Italie, Pologne, Royaume‐Uni et Suisse condamnent unanimement ces décisions et disent ASSEZ à une stratégie principalement guidée par une logique financière de court‐terme qui met en péril l’avenir de l’entreprise. Il est grand temps que la direction de GE tire les enseignements du passé : les plans de restructurations brutaux et les licenciements massifs n’ont d’autres effets que de détruire les capacités dont GE a besoin pour répondre au marché de l’énergie. Nous continuons à marteler ce message, la direction continue de l’ignorer et GE se dirige inévitablement vers la catastrophe !
Les suppressions d’emplois massives et les fermetures de sites sont‐elles justifiées par une quelconque situation difficile dans laquelle se trouverait GE ? Absolument pas, GE se porte bien...