La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le mercredi 2 mai 2018
Informations diverses

Comparateur des inégalités et des niveaux de vie pour toutes les communes



L’Observatoire des inégalités poursuit son travail de mise à disposition des chiffres et des comparaisons territoriales sur la pauvreté.

Il y a quelques semaines, l’organisme publiait une étude sur les écarts de taux de pauvreté (à 60 % du revenu médian) entre les communes de plus de 20 000 habitants. Fondée sur les données de l’Insee pour 2013, elle mettait en évidence un ratio de un à neuf entre le taux de pauvreté de 5 % à Gif-sur-Yvette (Essonne, 21 000 habitants) et celui de 44,8 % à Grigny (Essonne, 28 000 habitants), pour une moyenne nationale de 14,1 %.

La nouvelle publication de l’Observatoire des inégalités actualise les chiffres, donne accès à l’ensemble des résultats des 421 villes françaises de plus de 20 000 habitants et propose un moteur de recherche pour l’ensemble des communes françaises.

Les chiffres 2014 ne bouleversent pas le classement précédent. Avec un taux de 44 %, Grigny passe toutefois au troisième rang des communes comptant le plus d’habitants sous le seuil de pauvreté à 60 % du revenu médian, derrière Aubervilliers avec 44,3 % (Seine-Saint-Denis, 84 000 habitants) et Clichy-sous-Bois avec 44,2 % (Seine-Saint-Denis, 30 000 habitants). Ils semblent montrer un très léger tassement du taux de pauvreté. Les dix villes les plus pauvres — toutes situées en région parisienne, à l’exception de Roubaix (Nord) et Creil (Oise) — affichent ainsi des taux compris entre 36,7 % (Stains, en Seine-Saint-Denis) et 44,3 % (Aubervilliers), pour une fourchette allant de 36,4 % à 44,8 % avec les chiffres de 2013.

Les vingt plus grandes villes françaises ont un taux de pauvreté supérieur à la moyenne nationale de 14,1 %, le taux le plus élevé se situant à Nîmes (29 %) et le plus faible à Dijon (14,2 %).

L’Observatoire des inégalités et Compas, en partenariat avec lagazette.fr, proposent désormais, en ligne, un comparateur des niveaux de vie et de la précarité qui recense l’ensemble des communes françaises de Métropole. Il s’ajoute aux deux autres composantes du « comparateur des territoires », portant sur les revenus des personnes âgées et sur les inégalités femmes-hommes.

Accéder au site