La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le mardi 2 novembre 2004

Colombie : faire cesser les atteintes aux libertés et la répression antisyndicale



La Cgt exige que le gouvernement colombien fasse respecter les droits et libertés syndicales que la négociation collective puisse se mener dans l’intérêt des travailleurs colombiens et dans le respect des conventions internationales du travail.

Le 31 octobre dernier, quatre responsables syndicaux internationaux venus en Colombie pour participer à une Conférence Syndicale ont été arrêtés et expulsés.
D’autres militants syndicaux ont aussi été victimes de mesures coercitives et de tracasseries policières, dont une représentante de la Cgt de France.
La Cgt, ce jour, a protesté énergiquement auprès de l’Ambassade de Colombie et alerté le Ministre des Affaires Etrangères. Elle saisira, par ailleurs, l’organisation internationale du travail pour que cessent de telles pratiques et pour que les droits et libertés syndicales soient respectés partout dans le monde et particulièrement en Colombie où de nombreux militants syndicaux ont été assassinés ou violemment réprimés ces derniers mois.
La Cgt exige que le gouvernement colombien fasse respecter les droits et libertés syndicales que la négociation collective puisse se mener dans l’intérêt des travailleurs colombiens et dans le respect des conventions internationales du travail.