La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Finances

Cap 2022, vers la suppression de 120 000 emplois

vendredi 1er décembre 2017

Le gouvernement a lancé le 13 octobre dernier son plan de modernisation de la fonction publique d’État, Cap 2022. Un comité composé de hauts fonctionnaires sera chargé de faire des propositions, agrémenté d’un grand débat national. Pour la CGT, ce comité aura pour fonction de supprimer des fonctions, ou de les confier au privé, afin de se débarrasser de 120 000 emplois. « Les ministères de Bercy et les établissements semi-publics sont en danger ! Pourtant les missions qui lui sont confiées sont essentielles pour l’économie et la société ! »
Parmi ces missions, la chasse à la fraude fiscale. Chaque année, ce sont entre 60 et 80 millions d’euros d’impôt qui s’évaporent dans les paradis fiscaux.


Bien qu’affichée très clairement sur le site du ministère de l’Économie et des finances, cette mission est réellement menacée. S’il est aisé de comprendre l’objectif affiché de lutte contre la fraude et l’évasion fiscales, la réalité dans les services est bien différente. L’administration des Finances publiques a dû faire face à plus de 35 000 emplois supprimés en quinze ans. Cap 22 est bien parti pour amplifier encore ce phénomène, avec la suppression de 120 000 emplois supplémentaires. Pourtant chaque jour ce sont 400 millions d’euros qui ne rentrent pas dans les caisses de l’État, entre l’évasion fiscale et la fraude fiscale.