La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le mercredi 24 janvier 2007

A propos de la situation au LIBAN



La situation qui prévaut au moyen- orient et particulièrement au Liban est bien plus complexe que nous la présente nombre de journalistes.

A en croire les médias la situation au Liban se résumerait d’une part à un affrontement entre pro et anti- syrien et d’autre part à un conflit entre les Chiites et les autres communautés...
La situation qui prévaut au moyen- orient et particulièrement au Liban est bien plus complexe que nous la présente nombre de journalistes.
Rappelons que la majorité au pouvoir est issue des élections qui ont fait suite à l’assassinat du premier ministre R HARIRI.
L’agression israélienne de cet été, a mis à jour l’incapacité du gouvernement et l’armée à gérer le conflit et surtout à prendre en charge les déplacés, les victimes des bombardements et à assurer une aide aux victimes et à la reconstruction .Depuis le Hezbollah (chiites) mais aussi des chrétiens et la gauche, demandent un gouvernement d’union nationale et de nouvelles élections afin de mieux prendre en compte la situation économique et sociale d’après guerre.
Le gouvernement du premier ministre est certes un gouvernement anti-syrien et pro-occidental mais c’est surtout un pouvoir ultra-libéral.
La CGT libanaise a appelé les travailleurs à prendre part à la grève pour dénoncer la politique économique et sociale du gouvernement, notamment l’augmentation de la TVA, des prix des carbures et de l’électricité.
La CGTL réclame un réajustement des salaires, gelés depuis 11ans et la sauvegarde de la caisse nationale de sécurité sociale dont les prestations sont suspendues, l’état ayant refusé de s’acquitter de ses dettes envers cette caisse.
La centrale s’oppose également à la privatisation envisagée de certains secteurs.
Certes au Liban, sans doute plus qu’ailleurs, rien ne se fait en dehors d’enjeux communautaires et politiques, mais cela ne doit pas faire passer sous silence, qu’aujourd’hui au Liban, il existe un véritable conflit social.