mis à jour le 17 juillet 2013

Salaires

L’insatisfaction salariale grandit partout dans le pays, parmi toutes les catégories de salariés. Les négociations annuelles obligatoires sont souvent marquées par des conflits unitaires, pugnaces sur les revendications salariales.

Les attentes des salariés sont fortes dans le secteur public, comme dans les entreprises privées :

  • de voir augmenter tous les salaires ;
  • de corriger les inégalités femmes/hommes ;
  • de négocier des accords salariaux dans toutes les branches ;
  • de reconnaître et payer les qualifications.

La crise continue à servir de prétexte à une offensive du patronat et des gouvernements contre le coût du travail en France et dans les autres pays européens.

Or, cette crise s’explique avant tout par une rémunération du capital disproportionnée et une rémunération du travail toujours plus faible. Le résultat c’est la baisse du pouvoir d’achat des salariés.

La CGT réaffirme qu’il n’y aura pas de solution à la crise par l’augmentation de la pauvreté et de la précarité. Pour éviter une récession, il faut une augmentation générale des salaires, traitements, pensions, allocations chômage mais aussi la création d’un revenu d’insertion pour la jeunesse.

  • Repères revendicatifs de la CGT sur les salaires


    VOIR LE DOSSIER ›››
  • Pour renouer avec la croissance, il faut augmenter les salaires

    Grands absents de la conférence sociale, les salaires sont pourtant au centre de la crise que traverse notre pays et la zone euro. Le patronat n’a de cesse de diminuer la masse salariale, de revendiquer des exonérations sociales et de refuser de reconnaître les qualifications afin de consacrer (...)
    LIRE ARTICLE ›››
  • La majorité des grilles démarrent en dessous du Smic

    Selon un document du ministère du Travail, les grilles de salaires dans le secteur privé sont devenues obsolètes pour 55 % des salariés après la revalorisation du Smic intervenue le 1er décembre 2011. Sur 175 branches comptant plus de 5 000 salariés, 97 sont devenues hors la loi après la (...)
    LIRE ARTICLE ›››
  • Pour en finir avec la rigueur

    Nasser Mansouri Guilani, économiste et Pascal Debay, dirigeant national de la CGT nous expliquent pourquoi et comment la crise se nourrit des politiques de bas salaires menées par les entreprises et le gouvernement. Et comment, pour sortir de la crise, il est vital d’augmenter les salaires pour (...)
    LIRE ARTICLE ›››
  • Intervention de la délégation CGT à la Commission Nationale de la Négociation Collective

    La CGT revendique un salaire de base minimum à 1700 euros brut pour une durée du travail de 151 heures par mois. Avec un SMIC s’établissant à ce jour à 1393,82 euros et pour lequel le gouvernement va à nouveau refuser de l’augmenter au delà des ajustements légaux, nous sommes loin du compte. En net, (...)
    LIRE ARTICLE ›››
  • Le SMIC c’est quoi ?

    Repères historiques 1945 : Le programme du Conseil national de la Résistance pose les jalons d’un salaire minimum en relation avec les besoins du salarié. La notion du salaire minimum fait son apparition dans le statut de la fonction publique en 1946. 1950 : Naissance du Smig (salaire minimum (...)
    LIRE ARTICLE ›››
  • Pourquoi la CGT revendique-t-elle le Smic à 1700 euros ?

    La Cgt revendiquait depuis 2008 un Smic mensuel brut de 1 600 €. L’indice de prix qui sert à l’indexation du Smic, c’est l’indice Insee des prix, hors tabac, des ménages urbains dont le chef est ouvrier ou employé. Cet indice a progressé de l’ordre de 4 % depuis 2008. En tenant compte de ces évolutions, (...)
    LIRE ARTICLE ›››
  • Croissance économique : arrêter l’austérité et augmenter les salaires

    Les derniers chiffres publiés par l’Insee confirment que notre économie a fait du surplace au deuxième trimestre de l’année. Le principal facteur en est le recul de la consommation des ménages, auquel s’ajoute un ralentissement de l’investissement des (...)
    LIRE ARTICLE ›››
  • La Prime exceptionnelle n’est pas la réponse aux besoins des salariés

    Le ministre du Budget, François Baroin a évoqué la création prochaine d’un mécanisme pour pousser les entreprises à lier le versement de dividendes à celui d’une prime « exceptionnelle » pour leurs salariés d’un montant d’au moins 1000 euros. Cette annonce appelle plusieurs remarques : pour la Cgt, c’est (...)
    LIRE ARTICLE ›››
  • Comparaisons France/Allemagne : on nous fait le "coup" du travail

    Pour justifier l’austérité salariale, les remises en cause de la durée légale du travail, patronat et gouvernement français tendent le piège du « coût du travail » et nous servent à l’envi des pseudo comparaisons avec l’Allemagne. Mais quelle est donc la réalité ? Le niveau du « coût du travail » (salaire (...)
    LIRE ARTICLE ›››
  • Il faut augmenter les salaires pour sortir de la crise

    En Août 2010, la CGT a publié une Note économique qui fait la démonstration que l’augmentation des salaires ne joue ni contre l’emploi, ni contre la santé de l’économie. Mieux, la CGT y affirme qu’il faut augmenter les salaires pour sortir de la crise pour : rééquilibrer le partage de la valeur ajoutée (...)
    LIRE ARTICLE ›››
  • Négocier chaque année : une obligation

    Les salariés subissent des cures d’austérité salariales depuis plusieurs années et les rémunérations sont de plus en plus individualisées. Les inégalités perdurent entre les hommes et les femmes en matière de salaire. Les conditions de travail se déteriorent et les acquis en matière de durée légale sont (...)
    LIRE ARTICLE ›››
  • Gagner sur les salaires, c’est possible !

    Voici quelques exemples de mobilisation sur les salaires dans des PME à l’occasion des négociations annuelles obligatoires. Elles se sont conclues par des acquis non négligeables, preuve que la mobilisation paie, et que la syndicalisation est déterminante pour obtenir des acquis. Les salariés de (...)
    LIRE ARTICLE ›››
  • Augmenter les salaires : une urgence économique et sociale

    Pour la CGT, la crise s’explique avant tout par une rémunération du capital disproportionnée et une rémunération du travail toujours plus faible. Il est donc urgent d’augmenter les salaires, reconnaître les qualifications et en finir avec les formes aléatoires de rémunération. Le patronat profite du (...)
    LIRE ARTICLE ›››
  • La CGT propose

    La CGT propose : de remettre à plat l’ensemble des aides et exonérations de cotisations sociales et subordonner toute aide à la signature d’un accord salarial, ceci pour pénaliser le recours excessif à la précarité par une réforme du mode de cotisation patronale ; une réforme fiscale de grande (...)
    LIRE ARTICLE ›››
  • Salaire minimum pour vie décente

    Smic : « salaire minimum interprofessionnel de croissance ». Chaque mot a une signification précise sur laquelle s’appuie la CGT pour fonder sa conception du Smic. Le Smic est d’abord un salaire. Celui-ci se distingue d’un revenu ou d’une assistance. Le salaire est dû par l’employeur et n’a pas à (...)
    LIRE ARTICLE ›››
  • Le SMIC n’est pas l’ennemi de l’emploi

    Ceux qui prétendent revaloriser le travail sont parfois les mêmes qui refusent toute hausse du salaire minimum au prétexte que l’emploi en pâtirait. Pourtant, aucun argument sérieux ne vient étayer cette idée. Les études et les modélisations d’inspiration libérale qui sous-tendent une telle hypothèse ont (...)
    LIRE ARTICLE ›››
  • Le Smic, une conquête, un combat

    Le Smic est sur la sellette. D’un côté, le patronat pousse les feux pour obtenir une réforme du Smic qui signerait l’arrêt de mort de cette garantie essentielle pour les salariés. Le gouvernement est prêt à lui emboîter le pas. De l’autre côté, les salariés constatent que, dans une société où les progrès (...)
    LIRE ARTICLE ›››